Divers

Outils

Révision

Rédaction

Organisation de contenu

CATEGORIES

Rechercher

Je te parle ici de création de contenu, de rédaction web et de révision.
Découvre mon univers, et prends en main ta rédaction web !

La Feuille Numérique, c'est moi, Cyrielle !

sur le blogUE !

Bienvenue

Le vaccin chez le chien : comment et pourquoi ?

catégories : Animaux, Vie quotidienne

Doit-on faire vacciner notre chien tous les ans ? Pourquoi les vaccins sont-ils demandés ? Comment est-ce qu’un vaccin agit ? Ce sont toutes des questions légitimes. Faire confiance aux spécialistes, oui, mais n’hésitez pas à poser vos questions pour en savoir plus.

Dessin chien chez le vétérinaire
Dessin d’un chien chez le vétérinaire

Comment fonctionne le vaccin ?

Le vaccin contient la maladie affaiblie ou morte : ce n’est pas suffisant pour rendre l’animal malade en théorie. Les anticorps vont réagir et développer une réponse immunitaire : si l’animal contracte la maladie plus tard, le corps réagira plus vite car ce sera la deuxième fois qu’il rencontre ce problème.

Les vétérinaires nous proposent de faire des vaccins multiples (dans une seule seringue) ou un par un (sans nécessairement expliquer la différence). Il faut savoir qu’il est en général préférable de faire un vaccin à la fois

Cela permet :

  • au corps de s’en remettre plus facilement,
  • de connaître de potentielles allergies,
  • de personnaliser les vaccins.

Pourquoi les chiens se font-ils vacciner ?

Le but initial du vaccin est de protéger nos animaux des maladies plus ou moins graves.

C’est pourquoi dans les auberges, les cours d’éducation canine de groupe, les services de promenade en groupe, etc… certains vaccins sont souvent obligatoires afin d’éviter la transmission de maladies.

Malheureusement, il s’avère que ce n’est pas la seule raison : il semblerait que certains vétérinaires en profitent aussi pour faire de l’argent. Ils ne sont pas tous comme ça, mais si votre vétérinaire insiste pour faire des vaccins annuellement, posez-vous des questions.

Quels vaccins pour mon chien ?

Vaccins de base

Il y a trois vaccins qui sont dits de base, c’est-à-dire que ce sont les plus importants : le distemper (maladie de Carré), le parvovirus (affaiblissement du système immunitaire) ou l’adénovirus (hépatites).

Une fois que le chien est immunisé, il n’y a pas besoin de refaire des vaccins chaque année : il est protégé pour environ 7 ans et parfois plus !

Lorsque notre animal est immunisé à une de ces maladies et qu’on lui donne le vaccin, celui-ci sera détruit.

Comme vue plus haut, un vaccin contient la maladie affaiblie ou morte. Les anticorps vont donc combattre le vaccin car il le considère comme une menace : il est donc inutile de revacciner à nouveau lorsque l’animal est encore protégé.

Vaccins facultatifs

Les autre vaccins concernent la bordetella (toux de chenil), l’influenza, la leptospirose, la giardia, les corona ou la maladie de lyme. Souvent ils protègent pour un an, parfois moins.

De plus, le niveau d’efficacité baisse au fur et à mesure que les mois passent : comme pour une brosse à dents électrique, plus on l’utilise, plus la pile se vide et il faut la recharger !

Les dangers autour des vaccins

Rien n’est parfait, et même les vaccins qui nous protègent contre les maladies ne le sont pas.

Saviez-vous que la dose donnée à votre animal ne correspond ni au poids ni à la taille de votre petite bête ?

Le vaccin sera le même que ce soit un dogue de bordeaux ou un yorkshire. Ce dernier en revanche percevra encore plus les réactions dues aux vaccins car non adaptés.

Imaginez lorsqu’il y a plusieurs vaccins dans une seringue !

Actuellement, les injections sont composés d’un adjuvant. C’est ce qui fait que les chiens vont réagir car c’est un produit chimique qui stimule le système immunitaire.

Les trois principaux adjuvants sont l’hydroxyde d’aluminium, le phosphate d’aluminium et le phosphate de calcium.

À savoir que l’hydroxyde d’aluminium est considéré de grade 3 sur un total de 4 grades des produits cancérigènes. Les vaccins de la rage, leptospirose et lyme contiennent de l’hydroxyde d’aluminium dans leur composition : on injecte ça régulièrement à nos amis poilus !

En vaccinant annuellement “au cas où” nos petites bêtes poilues, on les expose à certains dangers :

Problèmes fréquents :

  • léthargie, fièvre
  • raideur, douleur, ulcères buccaux
  • perte d’appétit, conjonctivite, éternuements

Problèmes modérés :

  • changement de comportement, perte de poids, réduction de production de lait
  • boiterie, abcès, urticaire, oedème facial
  • déficit immunitaire, détresse respiratoire

Problèmes sévères :

  • tumeur au site de l’injection
  • réaction allergique aiguë 
  • arthrite, maladie des os, anémie

Posez des questions à votre vétérinaire et n’hésitez pas à vous renseigner.

Savoir si on doit VRAIMENT vacciner : le test de titrage

Comme on a vu, certains vaccins peuvent être effectués une seule fois pour de longues années lorsque le corps est immunisé. Il se peut aussi que votre chien soit immunisé de naissance, grâce au lait de sa mère, à certaines maladies. Mais comment savoir de quoi notre animal est protégé ?

Il y a ce qu’on appelle le test de titrage. Il doit être effectué par un vétérinaire et si ce dernier n’a pas la machine pour analyser l’échantillon sanguin, il doit l’envoyer à un laboratoire.
Pour de plus amples informations, voici un site où les choses sont très bien expliquées : Au nom du chien.

Le mot de la fin

Les propriétaires d’animaux devraient pouvoir prendre des décisions éclairées au sujet de leur animal. Oui, le vaccin permet de sauver énormément d’animaux MAIS il n’est pas sans conséquences lorsqu’on injecte à notre animal des produits cancérigènes chaque année.

Parlez-en à votre vétérinaire, lisez des études (non commanditées par les industries pharmaceutiques) et des articles. Gardez l’esprit ouvert et lisez, écoutez.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur ce qu’est un vaccin, libre à vous de faire votre choix ! 

Allez-vous souvent chez votre vétérinaire ? Considérez-vous avoir une bonne relation avec celui-ci ?

commentaires +

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *